Qu’est-ce que le complexe de granulome éosinophile chez le chat ?

Article mis à jour le : 10 septembre 2022Le complexe de granulome éosinophile (EGC) fait référence à différents types de inflammation de la peau de votre chat. Il s’agit d’un “modèle de réaction” observé dans …

Article mis à jour le : 10 septembre 2022

Le complexe de granulome éosinophile (EGC) fait référence à différents types de inflammation de la peau de votre chat. Il s’agit d’un “modèle de réaction” observé dans la peau du chat, causé par plusieurs facteurs.

Diverses conditions de santé sous-jacentes peuvent provoquer un complexe de granulome éosinophile chez les chats. Les troubles allergiques, tels que l’hypersensibilité, sont les principales causes de cette affection.

CGD englobe différentes maladies. Ils sont tous très irritants et peuvent s’aggraver si votre chat lèche les lésions.

La classification des maladies dans le complexe du granulome éosinophile

Le complexe de granulome éosinophile félin comprend trois types de maladies, notamment :

Ulcère éosinophile (ulcère indolent)

Aussi appelé « ulcère de rongeur », ce type d’ulcère cutané est rouge et bien défini, mais il ne fait pas mal ni ne démange. Les lésions apparaissent sur le bord de l’avant de la lèvre supérieure ou inférieure du chat, soit sur un ou les deux côtés.

La présence de la endolori il est visible sur la lèvre, avec tuméfaction dans la région ulcérée. L’ulcère éosinophile peut grossir dans les cas graves.

Plaque éosinophile

Cela peut être identifié comme une plaie surélevée, rouge et bien définie. Ces lésions peuvent apparaître n’importe où sur le corps, mais sont le plus souvent observées sur le côté du ventre du chat.

Ce type de blessure a un gonflement plat, avec peu ou pas de poils dans la région touchée. La plaque éosinophile peut être très irritante et se transformer en ulcères.

Granulome éosinophile

Ce sont des nodules circulaires, surélevés, épaissis, jaunes à roses.

Ils peuvent aussi être rouges. Le granulome éosinophile peut survenir n’importe où sur le corps, mais se trouve le plus souvent dans la bouche (langue ou palais), les coussinets plantaires et les pattes postérieures.

La lèvre de chat granulome éosinophile montre également une ulcération dans les zones touchées.

Qu’est-ce qui cause le complexe de granulome éosinophile chez le chat ?

Le complexe de granulome éosinophile chez le chat peut être causé par des insectes (en particulier les puces) et des facteurs héréditaires.

Le plus grand réactions allergiques cela peut être dû à des changements alimentaires ou environnementaux, y compris un traitement avec des antibiotiques, des médicaments pour le cœur, du pollen et des aliments allergènes.

Comment le complexe de granulome éosinophile est-il diagnostiqué ?

Les lésions de CGD sont différentes des autres maladies de la peau chez les chats. Pour diagnostiquer ces lésions chez votre chat, le vétérinaire examine les tissus de l’animal par cytologie (aspiration à l’aiguille fine) ou biopsie au microscope.

Le vétérinaire peut également observer la réponse du chat aux tests alimentaires ou aux traitements d’essai. Celles-ci peuvent prendre de 6 à 8 semaines, mais contribueront à limiter l’utilisation inutile de traitements comme les stéroïdes.

Les cas de CGD causés par l’atopie (une réaction aux allergènes environnementaux) sont plus difficiles à diagnostiquer.

Quel est le traitement du complexe granulome éosinophile chez le chat ?

Il n’existe aucun traitement naturel pour les chats atteints du complexe de granulome éosinophile.

Ces réactions allergiques nécessitent un traitement médical.

Cependant, les petites blessures peuvent se résoudre d’elles-mêmes si elles ne dérangent pas le chat.

  • La CGD peut également être causée par une infection bactérienne secondaire qui nécessitera un traitement antibiotique.

Ce traitement montre des résultats efficaces pour améliorer les lésions, mais il ne les éliminera pas complètement.

Dans d’autres cas, le vétérinaire doit diagnostiquer la gravité de la maladie et la cause sous-jacente pour élaborer le plan de traitement approprié.

Si aucune cause évidente n’est identifiée, ou si la cause semble incontrôlable, le vétérinaire opte pour un traitement symptomatique des lésions.

Le traitement le plus courant pour la CGD chez les chats est les glucocorticoïdes (stéroïdes). Pour cette thérapie, le vétérinaire donne les stéroïdes sous forme de comprimés ou de liquide ou sous forme d’injection.

Les lésions réagissent très bien aux stéroïdes.

La dose et la durée des stéroïdes varient souvent d’un chat à l’autre.

Dans certains cas, les vétérinaires peuvent suggérer un traitement récurrent ou une thérapie continue pour gérer la maladie.

Si votre vétérinaire soupçonne que votre chat a besoin de doses élevées ou prolongées de stéroïdes, des thérapies supplémentaires peuvent être utilisées pour contrôler la dose de stéroïdes et minimiser ses effets secondaires.

Certains autres traitements contre les allergies comprennent :

  • Antihistaminiques dans certains cas
  • Médicaments immunosuppresseurs, tels que la cyclosporine ou le chlorambucil
  • Stéroïdes topiques, tels que le spray d’acéponate d’hydrocortisone
Certains vétérinaires utilisent également des progestatifs (acétate de mégestrol et acétate de médroxyprogestérone) pour le traitement.

Ces médicaments peuvent être extrêmement efficaces pour traiter les blessures, mais ils s’accompagnent d’effets secondaires graves.

Pour cette raison, la plupart des vétérinaires évitent d’utiliser ces médicaments pour le traitement de la CGD chez les chats.

Si vous remarquez une réaction cutanée sur le corps de votre chat, parlez-en à votre vétérinaire.

Laisser un commentaire