La crise du diabète félin : comment les propriétaires peuvent-ils réagir à cette tendance inquiétante ?

Par Rachel Mulheron, Aide

Ne vous méprenez pas : le Royaume-Uni est un pays qui aime les chats, et les dernières statistiques estiment qu’il y a environ 7,5 millions de chats gardés comme animaux domestiques, ce nombre augmentant chaque année.

On estime qu’un chat sur 100 à 200 souffre de diabète et qu’une personne sur 16 souffre de diabète. Les tendances sanitaires dangereuses affectant les consommateurs britanniques, telles que la mauvaise alimentation, la suralimentation, la prise de poids et les faibles niveaux d’activité physique, semblent désormais affecter également nos chats !

Cependant, les propriétaires d’animaux ne doivent pas trop s’inquiéter car la maladie peut être traitée et, si elle est gérée correctement, n’affectera pas la qualité ou la longévité du chat.

Qu’est-ce que le diabète félin ?

Le diabète est une maladie qui dure toute la vie et qui touche de nombreuses espèces animales, dont les chats. Elle est causée par une incapacité à produire ou à répondre à l’hormone insuline. Une carence en insuline entraîne une augmentation du taux de sucre dans le sang et le corps ne peut plus utiliser le glucose comme source d’énergie.

Mon chat est-il en danger ?

Le diabète félin est très similaire au diabète de type II chez l’homme et est rarement le résultat d’un trouble immunitaire (diabète de type I). Ceci est plus fréquent chez les chats âgés et le risque augmente si l’animal est stérilisé ou en surpoids.

Vous pouvez réduire le risque de diabète en maintenant votre chat à un poids sain et stable, en vous assurant qu’il reste physiquement actif et en étant attentif à tout changement soudain dans le comportement ou la taille de votre chat.

Comment repérer les symptômes

Les symptômes varient selon que la glycémie de votre chat est élevée ou basse, et pour vous aider, nous avons répertorié ci-dessous certains des différents signes à surveiller :

Niveaux élevés de sucre dans le sang :

  • Trop manger ou manque d’intérêt pour la nourriture.
  • agité
  • faiblesse musculaire ou fatigue
  • tremblement
  • perte de coordination
  • Perte de vue

Faible taux de sucre dans le sang :

  • augmentation de la soif et de l’appétit
  • perte de poids soudaine
  • augmentation de la miction
  • fatigué

La gravité et la combinaison des symptômes peuvent varier. Cependant, si vous remarquez l’un des changements ci-dessus chez votre chat, il est préférable de le faire passer un examen professionnel dès que possible. Un vétérinaire peut diagnostiquer le diabète félin avec un simple examen physique et des analyses de sang et d’urine.

gestion à long terme

Une fois qu’un chat est diagnostiqué avec le diabète, les causes sous-jacentes sont explorées et le meilleur traitement est déterminé. Si le diabète est un effet secondaire du traitement d’un problème de santé secondaire, ce traitement doit être progressivement interrompu et remplacé par une alternative.

Le traitement le plus efficace consiste en des injections d’insuline quotidiennes ou biquotidiennes. Le chat ne trouvera pas cela pénible et votre vétérinaire vous fournira un soutien et des conseils pour assurer une administration et un stockage sûrs de l’insuline.

Le diabète félin peut également être contrôlé avec un régime alimentaire et une normalisation du poids. Ceci peut être réalisé en réduisant l’apport calorique et en augmentant les niveaux d’exercice. Demandez à votre vétérinaire !

Souvent, le dernier recours est l’utilisation de médicaments oraux. Ces recettes ne peuvent être obtenues qu’auprès d’un vétérinaire qui vous expliquera la meilleure façon d’amener votre chat à les prendre.

Comme il s’agit souvent d’une maladie qui dure toute la vie, un régime d’assurance fiable pour animaux de compagnie peut aider à couvrir les frais de vétérinaire et le traitement du diabète.

Côté positif

Si le diabète est détecté tôt et traité efficacement, la plupart des chats diabétiques vivront longtemps et heureux. Gardez donc un œil sur la santé générale de votre chat, surveillez tout changement physique ou comportemental et assurez-vous d’être au courant avec votre vétérinaire local en cas de problème de santé.