Hyperesthésie féline : traitement, causes et symptômes

“Mon chat a des crises de folie” est une phrase que peuvent commenter les soignants de chats atteints d’hyperesthésie féline au centre vétérinaire lorsqu’ils les emmènent inquiets de leur comportement différent, obsessionnel-compulsif et altéré, en …

Hyperesthésie féline : traitement, causes et symptômes


Hyperesthésie féline : traitement, causes et symptômes

“Mon chat a des crises de folie” est une phrase que peuvent commenter les soignants de chats atteints d’hyperesthésie féline au centre vétérinaire lorsqu’ils les emmènent inquiets de leur comportement différent, obsessionnel-compulsif et altéré, en plus de l’extrême sensibilité qu’ils manifestent dans la peau ou les automutilations qui sont effectuées. Le syndrome d’hyperesthésie féline est un trouble qui évoque un problème douloureux ou irritatif qui s’accompagne de signes comportementaux et neurologiques.

La cause n’est pas unique, mais plusieurs sont suspectées en cause : du stress que tous les chats souffrant d’hyperesthésie partagent habituellement aux problèmes musculo-squelettiques de la colonne vertébrale ou des problèmes de peau. Le traitement doit viser à réduire le stress de nos chats et à traiter les éventuelles douleurs ou irritations dont ils souffrent et qui sont impliquées dans le processus d’hyperesthésie féline.

L’hyperesthésie féline vous intéresse ? Continuez à lire cet article de Conseil-Pour-Chat.fr pour en savoir plus sur ce que hyperesthésie chez le chat, quels sont ses symptômes, ses causes et son traitementainsi que la façon dont il est diagnostiqué.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Spasmes chez les chats âgés : symptômes et causes

Qu’est-ce que l’hyperesthésie chez le chat

L’hyperesthésie chez le chat est considérée comme un syndrome, c’est-à-dire ensemble de signes cliniques suggérant un problème de douleur irritative qui est généralement plus fréquente chez les jeunes chats et s’accompagne de signes comportementaux et neurologiques épisodiques. L’hyperesthésie féline est également connue sous d’autres noms tels que le syndrome nerveux du chat, la névrodermite ou la névrite.

C’est une maladie qui affecte le système neuromusculaire de nos chats, ce qui les amène à présenter un comportement anormal, montrant trop sensible aux caresses en raison d’une hypersensibilité cutanée. Ceci est la cause de spasmes chez les chats et de tremblements et peut affecter leur comportement, en réalisant des comportements compulsifs répétés tels que mordre, gratter, courir après la queue, etc.

Symptômes de l’hyperesthésie féline

L’hyperesthésie féline se caractérise par symptômes compulsifs et nerveux manifesté chez les chats dans certaines circonstances ou périodes de stress. Le principal symptôme est que le petit félin se met à lécher à plusieurs reprises la zone de la queue et du dos, notamment la zone lombaire et qu’il tremble ou se contracte lorsque nous le frottons ou le caressons.

À des stades plus avancés, il devient irritant ou gênant, ce qui pousse le chat à s’automutiler en mordant ou en grattant la zone sensible pour contrer cette sensation désagréable.

Les autres symptômes pouvant apparaître dans le syndrome d’hyperesthésie féline sont les suivants :

  • Pupilles dilatées
  • hypersalivation
  • vocalisations
  • miction inappropriée
  • Coups de queue
  • spasmes cutanés
  • morsures
  • léchage constant
  • Désorientation

Selon les chats, ces crises durent de quelques secondes à plusieurs minutes et surviennent le plus souvent le matin et le soir. Vous pourriez être intéressé à jeter un œil au post suivant de Conseil-Pour-Chat.fr sur les spasmes chez les chats âgés : symptômes et causes.

Hyperesthésie féline : traitement, causes et symptômes - Symptômes de l'hyperesthésie féline

Causes de l’hyperesthésie féline

La cause qui explique ce syndrome hyperesthésie chez le chat C’est inconnu, bien qu’il soit principalement associé au stress, dont souffrent beaucoup les chats. D’autres auteurs pensent qu’il s’agit d’un type d’épilepsie féline ou d’un trouble obsessionnel-compulsif.

Ce syndrome pourrait être influencé par des anomalies ou des altérations des activités cérébrales électriques de nos chats qui sont responsables du contrôle du comportement de toilettage, du comportement de prédateur et des émotions.

Fait curieux à considérer, il a été démontré que les chats souffrant d’hyperesthésie avoir des blessures musculaires ou la composants de la colonne vertébralequi peuvent intervenir dans ce syndrome, l’aggraver ou le provoquer, notamment les pincements nerveux, l’arthrite, les contractures ou les hernies discales.

Les parasites externes dus aux puces, à la gale ou aux allergies aux piqûres ainsi que les dermatites, les problèmes fongiques ou autres affections cutanées provoquant des démangeaisons interviendront également. En savoir plus sur les parasites externes chez les chats, ici.

On pourrait penser que le syndrome d’hyperesthésie féline a une base génétique, puisque certaines races pures de chats comme les himalayens, les birmans ou les abyssins semblent plus prédisposées à le diagnostiquer plus fréquemment.

Hyperesthésie féline : traitement, causes et symptômes - Causes de l'hyperesthésie féline

Diagnostic de l’hyperesthésie féline

Il n’y a aucune preuve pour le diagnostic de cette pathologie chez le chat, parce que la cause n’est pas bien définiePar conséquent, une bonne anamnèse et un examen physique du chat doivent être entrepris afin d’évaluer les symptômes de l’animal et les éventuels facteurs déclencheurs ou aggravants dans sa vie quotidienne.

Le plan de diagnostic doit se poursuivre par une analyse de sang complète pour évaluer l’état de santé général de notre chat, un examen neurologique exhaustif pour évaluer s’il existe un type de lésion ou d’altération nerveuse, des grattages cutanés et des trichogrammes pour diagnostiquer les problèmes de peau qui peuvent intervenir et identifier d’éventuelles problèmes musculo-squelettiques de la colonne vertébrale avec des techniques d’imagerie diagnostique.

Parce que ce syndrome est étroitement lié au stress, les causes du stress chez les chats doivent être trouvées et traitées. Certains signes indiquent que notre chat est stressé, mettant en évidence un toilettage excessif, une dissimulation excessive, des changements d’état d’humeur, de l’agressivité, des marquages ​​inappropriés ou des changements d’appétit.

Hyperesthésie féline : traitement, causes et symptômes - Diagnostic de l'hyperesthésie féline

Traitement de l’hyperesthésie féline

Le traitement de l’hyperesthésie féline est incertain, car parfois une cause spécifique n’est pas détectée et le chat n’améliore pas les symptômes. Cependant, une fois le diagnostic posé et la ou les causes possibles qui ont déclenché le processus établies, il faut le résoudre.

  • Si le problème vient en raison d’une condition médicale : comme les problèmes nerveux, squelettiques ou musculaires de la colonne vertébrale, le meilleur traitement doit être effectué en fonction de la pathologie, qui va généralement de l’utilisation d’anti-inflammatoires et du repos aux interventions chirurgicales.
  • Si le problème est en raison de tout trouble cutané, infection ou parasitisme: le traitement doit être spécifique selon l’agent ou la pathologie en cause pour mettre fin au prurit ou aux démangeaisons si irritantes et stressantes de notre petit félin.

Sans aucun doute, il existe un pilier clé dans le traitement du syndrome d’hyperesthésie féline : la gestion du stress. Ce contrôle est accompli grâce à une bonne gestion de l’environnement et à une thérapie médicale chez certains chats. Il est essentiel d’établir des mesures telles que mettre plus de hauts lieux et de lieux de repos pour que notre chat soit calme. Nous pouvons aussi:

  • Prévoyez suffisamment de grattoirs à votre goût.
  • Garantir de la nourriture et de l’eau.
  • Jouez une routine de jeu.
  • Supprimez ou évitez les stimuli qui déclenchent le stress dans la mesure du possible
  • Envisagez l’utilisation de phéromones synthétiques félines pour créer un environnement calme, apaisant et sans stress.

Si ces mesures d’enrichissement environnemental ne suffisent pas à améliorer grandement le stress de nos chats, un traitement médical doit être envisagé par l’utilisation de médicaments du groupe des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine comme la fluoxétine, du groupe des antidépresseurs tricycliques comme l’amitriptyline ou de le groupe des benzodiazépines comme l’alprazolam.

Cet article est simplement informatif, chez Conseil-Pour-Chat.fr.com nous n’avons pas le pouvoir de prescrire des traitements vétérinaires ou de faire tout type de diagnostic. Nous vous invitons à emmener votre chat dans un centre vétérinaire dans le cas où il présenterait tout type de condition ou d’inconfort.

Si vous voulez lire plus d’articles similaires à Hyperesthésie féline : traitement, causes et symptômesnous vous recommandons d’accéder à notre section Problèmes et troubles.

Bibliographie
  • En ligneAlvarez, R. (2018). Ethologie féline : Guide de base sur le comportement du chat. Livres étonnants SL
  • Bruno, RL (2021). Altérations du comportement des chiens et des chats. Groupe Assise Biomedia SL