Est-ce mal de dormir avec des chats ?

Si vous venez d’accueillir un chat chez vous, chez Conseil-Pour-Chat.fr nous vous conseillons de faire attention à ce à quoi vous l’habituez et d’établir quelques routines. Vous contribuerez à son bien-être et vous éviterez des …

Est-ce mal de dormir avec des chats ?


Est-ce mal de dormir avec des chats ?

Si vous venez d’accueillir un chat chez vous, chez Conseil-Pour-Chat.fr nous vous conseillons de faire attention à ce à quoi vous l’habituez et d’établir quelques routines. Vous contribuerez à son bien-être et vous éviterez des routines qui pourraient devenir problématiques à l’avenir. Le repos nocturne en fait partie. A cette occasion, nous allons nous plonger dans c’est mal de dormir avec un chat ou non.

C’est une matière soumise au choix du tuteur, non sans controverse. Et c’est que les chatons, surtout lorsqu’ils sont chiots ou âgés, apprécient de passer la nuit en compagnie d’une personne de confiance. Pour cette raison, par exemple, ils aiment dormir sur les jambes de leur tuteur. Cependant, malgré ses bienfaits, il y a certaines précautions à prendre du point de vue de la santé et de l’hygiène.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Ailurophilie, c’est le nom donné à l’amour des chats

Est-ce mauvais de dormir avec des chats ou pas ?

si vous vous demandez si Y a-t-il quelque chose de mal à dormir avec un chat ?, la réponse a plusieurs bords. Il n’y a pas de réponse claire, car elle comporte certains avantages ou bénéfices avérés et aussi des inconvénients ou des dangers qu’il ne faut pas ignorer. Les désagréments sont accentués lorsque votre minou a accès à l’extérieur, puisque cela vous oblige à prendre un soin extrême de son hygiène et de celle du foyer.

Leurs cheveux sont le terreau idéal pour favoriser la prolifération de parasites et de bactéries, dont certains sont vecteurs de maladies zoonotiques ou, ce qui revient au même, des pathologies transmissibles à l’homme. En effet, sur les 250 maladies zoonotiques connues, 100 sont la conséquence de l’étroite coexistence entre l’homme et l’animal.

Loin de vous alarmer, chez Conseil-Pour-Chat.fr nous vous conseillons que si vous adorez dormir avec votre minou et qu’il sort dehors, ne négligez pas sa vaccination et sa vermifugation et que vous ayez une extrême propreté des draps, couvertures et surfaces sur lesquelles il se couche pour dormir. Lavez-les au minimum à 65°C et utilisez une housse anti-acariens pour garantir une isolation optimale de votre matelas contre les allergènes.

Avantages de dormir avec des chats

Personne ne peut nier que dormir avec son chat est tentant et réconfortant. Plusieurs études certifient que le contact avec les chatons, en partie à cause de leur ronronnement, rend abaisser la tension artériellele rythme cardiaque et le stress de ceux qui le caressent.

Il est connu que les humains et les animaux ressentent une agréable sensation de sécurité émotionnelle. De plus, c’est un moment qui se prête à renforcer ce lien et qui améliore leur cohabitation.

D’autres de la avantages de dormir avec des chats sommes:

  • En raison de leur chaleur corporelle, qui est supérieure à celle des personnes, nous sommes capables de se réchauffer plus facilement, surtout en hiver, comme il fallait s’y attendre. De cette façon, nous pouvons mieux affronter les mois froids. Vous pourriez être intéressé à consulter l’article suivant de Conseil-Pour-Chat.fr sur Comment prendre la température d’un chat.
  • Les chats qui dorment avec leurs gardiens se comportent de manière plus affectueuse et ils sont plus dociles. Cette sécurité émotionnelle est particulièrement nécessaire pour les enfants (par exemple, parce qu’ils s’habituent à dormir seuls et ont peur du noir) ou pour les adultes qui traversent une mauvaise humeur. Dormir avec son chat est son talisman.
  • Le fait de l’aube à ses côtés nous fait commencer la journée dans la meilleure humeur.

Cependant, dormir avec un chat a aussi ses inconvénients, comme nous vous le montrons ci-dessous.

Est-ce mal de dormir avec des chats ?  - Avantages de dormir avec des chats

Conséquences de dormir avec des chats

À ce stade, nous allons examiner quels sont les inconvénients de dormir avec un chat, car c’est là que se situe le débat pour savoir s’il est bon ou non de le faire. Nous allons les passer en revue pour que vous les preniez en compte.

Il y a des gens qui dorment avec leur chat qui les aide à s’endormir. À moyen-long terme, cette habitude peut altérer leur cycle de sommeil et les empêcher de profiter d’un repos réparateur. De son côté, le chat, étant un animal crépusculaire, éprouve naturellement le besoin de jouer et d’explorer à un moment donné de la nuit, sans oublier qu’avec cette routine nous créons une dépendance cela ne profite pas au minino.

C’est-à-dire que si nous habituons notre chat à dormir avec nous depuis qu’il est petit, lorsqu’il atteint l’âge adulte et que nous ne voulons pas qu’il dorme dans notre lit un jour, nous pouvons lui causer un tableau du stress et de l’anxiété. Pour lui, ce fait signifie qu’il n’est pas le bienvenu à l’endroit qu’il considérait comme sa zone de sommeil.

Dans le cas des chats agressifs, s’ils s’habituent à dormir avec leurs gardiens, un aggravation de cette agressivité ou encourager d’autres troubles du comportement à survenir dans leur tentative de préserver leur aire de repos. Bien que ce ne soit pas une circonstance générale, vous devez en tenir compte avant de l’habituer à coucher avec vous si, par exemple, il s’agit d’un chat errant que vous ne connaissez pas encore bien.

dormir avec un chat c’est mal si l’humain est allergique à ses cheveux. Ce contact étroit favorise que les cheveux, la salive si vous les léchez pendant que vous dormez ou vos fluides corporels finissent par déclencher des réactions indésirables (asthme, pneumopathie d’hypersensibilité, etc.) qui découragent de dormir ensemble ou, du moins, dans le même lit. Les hamacs pour chats peuvent être une solution dans cette situation.

Est-ce mal de dormir avec des chats ?  - Conséquences de coucher avec des chats

Maladie de dormir avec des chats

Comme on dit, il y a une centaine de maladies qui peuvent être transmises des animaux aux humains en raison d’une coexistence dans laquelle le contact est très étroit et l’hygiène n’est pas adéquate. Surtout avec les chats qui passent une partie de la journée dans des zones avec de la végétation, les infestations par des parasites internes tels que les puces, les tiques, les acariens ou les vers à vis sont probables, car ce sont des vecteurs de vers intestinaux et de certaines pathologies.

Lorsque il y a chats au lit, il y a plus de chance que les humains qui dorment avec eux peuvent tomber malades. Les enfants, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées sont les plus susceptibles de souffrir des pathologies dont nous parlons ci-dessous.

maladie de Lyme

Cette infection est causée par la morsure d’une ou plusieurs tiques pattes noires infectées par la bactérie Borrélia burgdorferi. Les poils du chat peuvent les abriter et l’humain subit leur morsure, ce qui provoque une éruption cutanée, de la fièvre, des migraines et des engourdissements articulaires. Dans les cas les plus graves, sa morsure peut entraîner une méningite ou une paralysie temporaire du visage.

Nous vous en dirons plus sur les tiques chez les chats : types, symptômes et comment les retirer, dans le prochain article.

infections

ankylostome ou maladie des griffes du chat sont quelques-unes des pathologies infectieuses qui méritent votre attention. La première est due aux nématodes Necator américain Soit Anclylostoma ceylanicum qui, à l’état larvaire, accèdent aux poumons par le sang. Une fois sur place, ils se transforment en vers et parasitent l’intestin grêle, se nourrissant de sang et provoquant une anémie.

La maladie des griffes du chat est causée par la bactérie Bartonelle henselae, présent chez les chiots asymptomatiques qui mordent ou griffent l’humain. Les enfants et les personnes immunodéprimées sont les plus sujets aux complications telles que l’encéphalopathie, l’endocardite, l’insuffisance hépatique ou l’angiomatose. Le symptôme le plus courant est une papule croûteuse non sensible dans la zone de la lésion qui disparaît d’elle-même.

Campyloctériose

Est à propos la zoonose la plus répandue sur la planète et son responsable est la bactérie Campylobacter. Ses symptômes les plus caractéristiques sont la gastro-entérite, la fièvre, les douleurs abdominales, les nausées et les vomissements, qui disparaissent après une semaine ou 10 jours. Une fois la maladie passée, vous êtes immunisé pendant plusieurs mois.

Baignoire

Dans ce cas, l’éruption cutanée est à cause d’un champignon et c’est très gênant. Les démangeaisons sont accompagnées d’anneaux squameux rouges légèrement surélevés. Un traitement antifongique est nécessaire pour renverser la situation. Le contact direct avec la peau du chat infecté est la cause de la transmission.

Gale

l’acarien Sarcoptes scabiei Elle provoque des démangeaisons intenses qui s’aggravent la nuit et peuvent persister même après la fin du traitement. La contact direct avec la peau du chat qui transporte les acariens est le déclencheur de la maladie.

Rage

Bien que sa transmission se produise rarement, en cas de contracter cette maladie virale le pronostic est fatal, puisqu’il affecte le système nerveux central et entraîne une paralysie générale. Son antidote le plus efficace est de tenir à jour le calendrier de vaccination de votre minou et de contrôler ses déplacements à l’étranger.

Ici, vous pouvez en savoir plus sur le vaccin contre la rage chez les chats : dose, effets et obligatoire.

Toxoplasmose

le parasite Toxoplasme gondii C’est très courant et, par conséquent, une contagion peut se produire lors du nettoyage du bac à litière si le chat est infecté. L’autre voie de contagion est la consommation de viande rouge contaminée crue ou insuffisamment cuite. Femmes Enceinte et le les personnes dont le système immunitaire est affaibli peut présenter des complications. Il se présente avec des ganglions lymphatiques enflés et des symptômes pseudo-grippaux.

Comment dormir avec mon chat en toute sécurité : conseils

Maintenant tu sais si c’est mal de dormir avec un chat ou non. Pour cette raison, nous ne pouvons conclure sans vous fournir plusieurs recommandations qui vous aideront à minimiser la probabilité de tomber malade ou de développer des réactions allergiques lorsque vous passez la nuit avec votre chat. Si vous appliquez ces conseils, vous serez sûr de dormir avec votre chat sans risque. Prendre note:

  • Ne négligez pas votre vaccination et votre déparasitage: à la fois interne et externe. Dans ce dernier cas, à l’aide de pipettes ou de shampoings antiparasitaires. Vous pouvez consulter le Guide complet pour vermifuger un chat et Vaccins pour chats : calendrier et obligatoires ci-dessous.
  • Si vous avez accès à l’extérieur, limitez le temps que vous passez à l’extérieur et compensez cette stimulation par une enrichissement environnemental et du temps de jeu partagé à l’intérieur de la maison.
  • Laver les draps chaque semaine et couvertures à haute température : au moins 65º et aspirer les zones de contact et utiliser des couvertures anti-acariens.
  • profiter de routine de brossage pour inspecter votre chat: les oreilles et les zones avec des plis, comme l’aine, les aisselles et le cou sont particulièrement accueillants pour les parasites. En cas de suspicion, rendez-vous chez le vétérinaire.
  • Assurez-vous de cuire entièrement les aliments: à la fois ceux que vous offrez à votre chat et ceux que vous ingérez.

Si vous voulez lire plus d’articles similaires à Est-ce mal de dormir avec des chats ?nous vous recommandons d’entrer dans notre section Curious Data.

Bibliographie
  • Thompson, K., & Smith, B. (2014). Devrions-nous laisser les chiens endormis dormir… avec nous ? Synthétiser la littérature et établir l’agenda de la recherche sur les pratiques de co-sommeil homme-animal. Humanimalia, 6(1), 114-127.
  • Blunden, SL, Thompson, KR et Dawson, D. (2011). Traitements comportementaux du sommeil et pleurs nocturnes chez les nourrissons : remettre en question le statu quo. Revues de médecine du sommeil, 15(5), 327-334.
  • Plaut, M., Zimmerman, EM et Goldstein, RA (1996). Dangers pour la santé humaine associés aux animaux domestiques. Revue annuelle de santé publique, 17(1), 221-245.

Laisser un commentaire