Convulsions chez le chat : causes et traitement

Alors que les convulsions chez les jeunes chats peuvent être causées par des causes infectieuses ou l’hypoglycémie, les convulsions chez les chats plus âgés sont plus souvent secondaires à des maladies organiques ou à des …

Convulsions chez le chat : causes et traitement


Convulsions chez le chat : causes et traitement

Alors que les convulsions chez les jeunes chats peuvent être causées par des causes infectieuses ou l’hypoglycémie, les convulsions chez les chats plus âgés sont plus souvent secondaires à des maladies organiques ou à des tumeurs, bien que toutes les causes de convulsions chez les chats ne puissent être exclues en raison de l’âge que le petit chat. Maintenant, peut-il y avoir des convulsions chez les chats dues au stress ou peut-il y avoir des convulsions chez les chats dues à un empoisonnement ? Si vous continuez à lire cet article de Conseil-Pour-Chat.fr, vous pourrez connaître toutes les informations sur le causes des convulsions chez les chats et leur traitementen plus des autres symptômes qu’ils produisent.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Épilepsie chez le chat : symptômes, causes et traitement

Que sont les convulsions chez les chats

Les convulsions chez les chats sont un symptôme qui peut apparaître dans différentes situations et lésions intracrâniennes (structurelles) ou extracrâniennes (réactives) et, parfois, peuvent être confondues avec d’autres processus tels que la syncope ou les spasmes chez les chats.

Alors que l’épilepsie féline est idiopathique ou a une cause intracrânienne, dans le cas des convulsions, les causes sont beaucoup plus diverses. Chez l’espèce féline, les saisies ou excitation exagérée des muscles Les groupes musculaires du chat sont divisés en quatre phases :

  • phase prodromique: C’est une période qui se situe entre quelques jours à quelques heures avant l’attaque proprement dite, se manifestant par une forte agitation du petit chat.
  • Aura: cette phase est caractérisée par le changement évident de comportement du chat. Alors que certains montrent un plus grand attachement au soignant voulant être proche sans se séparer, d’autres chats sont plus insaisissables, craintifs ou agressifs que d’habitude sans cause apparente.
  • Ictus: Il s’agit de la convulsion ou de la crise d’épilepsie elle-même, au cours de laquelle le chat perd connaissance et manifeste les symptômes clairs de la convulsion.
  • phase postcritique: Aussi appelée phase de récupération, les chats sont très fatigués, affamés et somnolents.

Symptômes de convulsions chez le chat

Les convulsions chez le chat peuvent être focales, lorsqu’un seul muscle ou groupe de muscles est activé, ou généralisées, lorsque toute la musculature du chat est activée, celles-ci étant plus dangereuses et symptomatiques. Maintenant, comment savez-vous si un chat saisit? Généralement, les symptômes des convulsions chez le chat sont les suivants :

  • Contractions tonico-cloniques incontrôlables.
  • Perte de conscience.
  • détente ou mauvais contrôle du sphincter: miction et défécation incontrôlées.
  • Augmentation de la salivation.
  • Mydriase ou dilatation pupillaire.
  • Mouvement incontrôlé des yeux.
  • miaulements exagérés.
  • Étirement de tous les membres.

Généralement, la durée des crises chez le chat est plus d’une minute mais moins de trois ou cinq minutes. Lorsque ce temps passe, la santé et l’intégrité du chat sont grandement mises en danger en raison de l’hyperthermie que son corps génère, connue sous le nom d’état de mal épileptique et considérée comme une urgence vétérinaire.

Convulsions chez les chats : causes et traitement - Symptômes des convulsions chez les chats

Quelles sont les causes des convulsions chez le chat ?

Alors que l’épilepsie a généralement une origine intracrânienne, dans le cas des crises, les causes sont très variées. causes intracrâniennes Les convulsions chez les chats peuvent inclure des maladies telles que la méningo-encéphalite, des tumeurs, des traumatismes, des malformations ou des anomalies congénitales du crâne ou du cerveau.

Alors que, causes extracrâniennes Elles sont très diverses, allant des maladies ou déficits métaboliques ou endocriniens tels que la carence en vitamine B1 ou en thiamine, l’hypoglycémie, l’hypocalcémie, l’hyperlipoprotéinémie ou les changements de sodium à l’hyperthyroïdie ou au diabète, en passant par les maladies organiques telles que les insuffisances ou les problèmes au niveau du foie ou des reins et les maladies infectieuses telles que la leucémie féline, l’immunodéficience féline ou la toxoplasmose ou la péritonite infectieuse féline.

Diagnostic des convulsions chez les chats

Avec les symptômes que nous avons décrits sur les crises chez les chats, vous pourrez facilement reconnaître si votre chat en souffre ou non. Néanmoins, vous devriez toujours aller chez le vétérinaire pour détecter quelles sont les causes qui ont déclenché ce problème et pouvoir donner lieu à un traitement. Pour ce faire, vous devez décrire les signes autant que possible Qu’avez-vous vu chez votre chat ?

Il est fréquent qu’il y ait confusion entre l’épilepsie chez le chat et les convulsions, le diagnostic visera donc à déterminer exactement de laquelle des deux votre chat souffre. Pour ce faire, le vétérinaire :

  • Passez en revue l’histoire clinique complète.
  • Faites un examen physique général.
  • Réaliser une étude neurologique.
  • Effectuez une analyse d’urine et de sang.
  • Effectuer un électroencéphalogramme, un électrocardiogramme, une radiographie et une résonance magnétique, entre autres.

Mon chat a des convulsions, que faire ?

Si mon chat convulse en dormant, que puis-je faire ? N’ayez pas peur et essayez de rester calme. Les convulsions chez les chats peuvent être le symptôme de plusieurs processus, comme nous en avons discuté. La plupart ont une solution et même de la prévention à travers des bilans vétérinaires, des vaccinations, des vermifugations et éviter les voyages à l’étranger ou les accidents, alors se rendre au centre vétérinaire face à ce problème est primordial.

Si votre chat a des convulsions, sachez que :

  • Il est déconseillé d’approcher votre chat quand vous les avez.
  • Evitez de le manipuler: encore moins toucher sa gueule pour lui tirer la langue, car votre chat est inconscient et peut vous faire beaucoup de mal voire le provoquer si vous commencez à le bouger ou à essayer de le calmer.
  • Vous ne devez pas crier ou paniquer: Eh bien, le système nerveux de votre chat peut devenir encore plus excité, ce qui aggrave la situation.

S’il y a quelque chose qui est en votre pouvoir pour pouvoir faire et réduire les risques de convulsions chez les chats, ce sera enlever les objets, les meubles et les dangers que l’on peut trouver dans la maison et que votre chat inconscient et convulsif peut prendre de l’avance et causer des dégâts. C’est aussi une bonne idée de supprimer tous les sons ou bruits qui pourraient stresser ou activer davantage le chat et l’empêcher de devenir plus chaud, d’éteindre le chauffage ou de l’empêcher d’être rentré.

Comme vous pouvez le voir, ce qu’il faut faire dans les crises de chat est facile, bien que les nerfs de la situation puissent nous jouer un tour. Néanmoins, chaque fois que vous voyez votre chat faire des convulsions, n’hésitez pas à l’emmener chez le vétérinaire.

Convulsions chez le chat : causes et traitement - Mon chat a des convulsions, que faire ?

Traitement des convulsions chez les chats

Les convulsions chez les chats doivent être traitées, en plus d’être contrôlées avec des anticonvulsivants, avec thérapie pour la maladie qui la cause. De cette façon, le traitement peut être très varié selon l’origine, allant de l’utilisation de médicaments pour contrôler les problèmes organiques ou tumoraux, à la fluidothérapie ou à la réparation des problèmes métaboliques, au traitement spécifique des infections virales ou parasitaires et au contrôle des maladies endocriniennes. .

  • En cas de crises idiopathiques: ou qui présentent une cause congénitale ou structurelle irrésolue, le chat doit être traité tout au long de sa vie par des médicaments anticonvulsivants, notamment par du phénobarbital à la dose de 1,5 à 2,5 mg/kg une fois par jour, avec un contrôle hépatique tous les 6 mois et ajustement de la dose aux niveaux de phénobarbital dans le sang du chat et à la gravité de l’affection.
  • En cas d’urgence ou d’état de mal épileptique: Le diazépam injecté ou rectal serait indiqué et dans les cas où les crises ne sont pas contrôlées avec du phénobarbital seul, il peut être associé à d’autres médicaments tels que le lévétiracétam ou la gabapentine.

Même s’ils ont le même traitement avec du phénobarbital, un anticonvulsivant, vous ne devriez pas être confus et demander comment soigner l’épilepsie chez les chats, puisque votre chat souffre de convulsions.

Cet article est purement informatif, chez Conseil-Pour-Chat.fr.com nous n’avons pas le pouvoir de prescrire des traitements vétérinaires ou d’effectuer tout type de diagnostic. Nous vous invitons à emmener votre chat dans un centre vétérinaire dans le cas où il présenterait tout type de condition ou d’inconfort.

Si vous voulez lire plus d’articles similaires à Convulsions chez le chat : causes et traitementnous vous recommandons d’entrer dans notre section sur les problèmes et les troubles.

Bibliographie
  • Aybar, V., Casamián, D., Cerón, JJ, Clemente, F., Fatjó, J., Lloret, A., Luján, A., Novellas, R., Pérez, D., Silva, S., Smith , K., F. Tegles, J. Vega, G. Zanna (2018). Manuel clinique de médecine féline. Ed.SM Publishing LTD. Sheffield, Royaume-Uni.

Laisser un commentaire