Par : Blogueur invité et auteur Dr. Anne E. Beall

Ma famille a eu un sérieux problème de rats il y a plus d’un an et nous cherchions une solution. We Heard Community Cats: Une visite du monde des chats sauvages

Programme Chats au travail, ils amènent des chats sauvages dans une zone pour se débarrasser des souris. Les chats sont soignés par des gardiens locaux. J’ai postulé pour être gardien dans ma région, mais je ne sais rien sur les soins aux chats sauvages. J’ai appris que prendre soin d’eux n’est pas la même chose que prendre soin de mon chat domestique, mais ce fut une expérience très enrichissante. Les gens me demandent souvent quelle est la meilleure façon de s’occuper d’un groupe de chats. Que vous nourrissiez des chats sauvages ou que vous envisagiez de participer à un programme plus formel, voici quelques conseils sur la façon de prendre soin d’une population de chats sauvages.

TNR est la voie à suivre

Une chose que j’ai rapidement apprise est que TNR ou Trap-Neuter-Return/Relocate est la meilleure solution pour les chats sauvages. Les chats se reproduisent très vite, et il ne faut pas longtemps pour que 2 chats aient 6 ans, puis 18 ans et ainsi de suite. J’ai vu plusieurs gardiens complètement dépassés par le fait de nourrir un petit nombre de chats errants qui deviennent une horde et une nuisance pour la communauté. Donc, les attraper et les stériliser/réparer est mieux pour eux et mieux pour vous. Il y aura moins de bagarres entre mâles, moins de comportements gênants comme uriner pour marquer son territoire et moins de cris. Lorsque les chats ne recherchent pas de compagnon, ils sont beaucoup plus calmes.

Période d’adaptation

Une fois les chats stérilisés, ils sont renvoyés dans la région d’où ils viennent ou déplacés vers une nouvelle région s’ils sont en danger ou s’ils passent beaucoup de temps dans la colonie d’origine. Treehouse Humane est l’organisation qui nous fournit des chats sauvages et les sauve régulièrement dans ce genre de situations. Nous avons eu nos 3 chats, Ellie, Eloise et Duke d’un couple de gardiens qui avait trop de chats sauvages, et les voisins ont commencé à se plaindre.

Lorsque nos chats rentrent chez nous, nous les plaçons dans une grande caisse pour chien (8 x 4 pieds) afin qu’ils puissent s’acclimater à la région – images, sons et odeurs. Cela leur a aussi permis de s’habituer à nous. Cette période d’acclimatation est essentielle pour les implanter dans notre cour. Cela a pris 3 semaines. Pendant ce temps, nous avons nettoyé leurs bacs à litière, les avons nourris deux fois par jour et nous nous sommes assurés qu’ils avaient de l’eau propre à tout moment. Nous les logeons également dans de grandes cages afin qu’ils aient un endroit où dormir et s’échapper lorsque nous venons les nourrir.

Après 3 semaines, nous avons ouvert la cage et les trois chats sont sortis lentement de la maison. Ils ont fait des allers-retours entre la cour et leur maison, et après une semaine, nous avons démonté les cages, laissant derrière eux leurs bacs à litière, postes d’alimentation et abris pour dormir.

Créez un coin salon idéal pour les chats sauvages.

L’une des choses que j’ai apprises au début du processus est que les chats sont des animaux opportunistes. maison de chat sauvage

Afin d’obtenir les meilleures conditions de vie dans la région, ils sont parfois remplis à plusieurs endroits. Un gardien que j’ai interviewé a complètement perdu sa colonie après l’avoir adoptée. Ils traversèrent la rue jusqu’à un garage chaleureux avec plein d’endroits où dormir et se cacher. Lorsque le gardien a compris où ils étaient allés, il a redoublé d’efforts pour créer un endroit idéal pour sa colonie, a mis en place des “rampes” pour les laisser passer (2 x 4 planches), plein d’endroits pour se percher et encore plus. Endroit pour dormir. Son chat recula rapidement et ne s’en alla pas.

Pour nos chats, nous avons acheté une maison en cèdre (photo) et l’avons remplie de paille et de coussins chauffants pour petits animaux pour l’hiver. Puisque nous vivons à Chicago, nous voulions leur offrir un endroit chaleureux pour se reposer et dormir. Nous avons également assemblé plusieurs conteneurs de stockage différents afin qu’ils aient un endroit où se percher.

les nourrir, les abreuver, prendre soin d’eux

Alors que certains gardiens nourrissent les chats une fois par jour, nous avons décidé de les nourrir une fois le matin et une fois le soir. Nous leur donnons de la nourriture humide et sèche deux fois par jour. Nous avons un distributeur automatique qui fournit de la nourriture sèche à des heures précises lorsque personne n’est disponible pour nourrir le chat. Nous leur fournissons également de l’eau propre à tout moment, qui est changée une fois par jour. Nous passons beaucoup de temps à les observer et à les surveiller pour nous assurer qu’ils se portent bien.

que faire s’ils tombent malades

Pour le programme chat au travail, nous devons vacciner nos chats tous les deux ans contre la rage, la maladie de Carré et d’autres maladies majeures. Nous avons dû mettre en place un piège sans cruauté qui se fermerait à leur arrivée afin que nous puissions les emmener chez le vétérinaire. Le problème que nous constatons est que de nombreux vétérinaires traditionnels ne savent pas quoi faire avec les chats sauvages. Et parfois, ils n’ont pas les installations pour eux. Récemment, un de nos chats sauvages est tombé gravement malade et a dû être hospitalisé. Aucun vétérinaire traditionnel ne la prendrait, mais notre vétérinaire des urgences avait une certaine expérience avec les chats sauvages et a pu l’isoler d’elle afin qu’elle n’ait pas si peur et puisse obtenir les soins dont elle avait besoin. Si elle n’avait pas été hospitalisée, elle serait morte depuis longtemps. Après 3 jours de médication intensive, elle a commencé à récupérer et a pu rentrer chez elle. Nous savons maintenant qu’il faut appeler n’importe quel vétérinaire à l’avance et lui demander s’il a l’expérience et les installations nécessaires pour s’occuper des chats sauvages.

Profites-en!

La partie la plus importante d’être un sitter est d’apprécier le chat. Ils représentent beaucoup de travail, donc s’ils ne sont pas des créatures dont les gens se soucient ou ne leur fournissent pas de service, cela n’en vaut pas la peine pour vous. Dans mon cas, notre chat s’est débarrassé du problème des souris et est devenu une extension de notre famille. Deux des chats nous ont permis de les caresser et nous ont accueillis à notre retour à la maison. Ils aiment nous caresser et nous suivre dans la cour. Je ne peux pas imaginer une maison sans eux.

Si vous voulez en savoir plus sur l’expérience d’Anne, vous pouvez lire Community Cats (www.communitycatsbook.com)

A propos de l’auteur
Le Dr Anne E. Beall est l’auteur de Community Cats: A Journey Through the Wildcat World


Portrait du Dr Anne Beale (www.communitycatsbook.com). Elle a obtenu sa maîtrise, sa maîtrise et son doctorat. de l’Université de Yale et vit à Chicago avec sa chatte d’intérieur Sarina et ses 3 chats d’extérieur : Allie, Duke et Eloise.

Les informations exposées dans cet article et sur l’ensemble du site le sont à titre informatif uniquement, si vous avez besoin d’informations sensibles concernant votre animal de compagnie, nous vous recommandons de vous adresser à un professionnel.