Cholangite chez le chat : symptômes et traitement

Quelle est la gravité de la cholangite chez les chats? La cholangite féline consiste en une inflammation des voies biliaires, qui sont les endroits où la bile produite par le foie est stockée. Lorsque l’inflammation …

Cholangite chez le chat : symptômes et traitement

Quelle est la gravité de la cholangite chez les chats? La cholangite féline consiste en une inflammation des voies biliaires, qui sont les endroits où la bile produite par le foie est stockée. Lorsque l’inflammation se produit à cet endroit, nos chats peuvent être léthargiques, sans appétit et avec des symptômes évocateurs d’un problème hépatique comme le jaunissement des muqueuses ou la jaunisse ainsi que des augmentations des enzymes hépatiques, de la bilirubine ou des acides biliaires.

Il existe deux principaux types de cholangite, la cholangite neutrophile, qui est associée à une infection ascendante des bactéries intestinales, et la cholangite lymphocytaire, qui est un problème à médiation immunitaire. Il existe un troisième type de cholangite chez l’espèce féline qui est associée à des parasites du groupe des trématodes.

Si vous voulez en savoir plus sur le symptômes de cholangite chez le chat et son traitementen plus de ses causes et de son diagnostic, continuez à lire cet article de Conseil-Pour-Chat.fr.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Les vers chez le chat : symptômes et traitement

Qu’est-ce que la cholangite chez le chat

la cholangite est la inflammation des voies biliaires dans leur région périportale et lorsque ladite maladie inflammatoire s’étend au parenchyme hépatique, on parle de cholangiohépatite. Les voies biliaires sont le site par lequel circule la bile produite dans le foie.

La cholangite chez le chat est courante et est parfois associée à une maladie inflammatoire du pancréas (pancréatite) et de l’intestin (entérite), connue sous le nom de triadite féline.

Plus précisément, une étude de 1996 a obtenu les résultats que 80% des chats atteints d’une maladie du foie avaient une maladie intestinale inflammatoire et 50% des chats ayant le même problème avaient une pancréatite, donc cette association doit être prise en compte et ne pas se concentrer uniquement sur la cholangite féline .

Chez les chats, ils peuvent se développer principalement deux types de cholangite:

  • cholangite neutrophile: dans lequel les bactéries montent de l’intestin et le lymphocytaire qui consiste en une maladie auto-immune.
  • Cholangite associée aux parasites trématodes: pouvant évoluer vers un carcinome cholangiocellulaire.

Symptômes de cholangite chez le chat

La symptomatologie des chats atteints de cholangite est la dérivé d’un problème de foiemais si on le différencie selon les types d’angiocholite :

  • chez les neutrophiles: les principaux symptômes que l’on peut retrouver chez les chats atteints sont la fièvre, la léthargie, la jaunisse ou le jaunissement des muqueuses et la perte d’appétit ou des douleurs abdominales.
  • Dans le lymphocytaire: ils sont similaires, pouvant montrer une perte d’appétit, une léthargie, une perte d’appétit et de poids, des vomissements, un épanchement abdominal qui provoque une distension abdominale, une jaunisse et des marges palpables du foie, bien qu’il soit également courant que les chats atteints de cholangite lymphocytaire soient apparemment bien, sans léthargie et avec polyphagie ou augmentation de l’appétit.
Cholangite chez le chat : symptômes et traitement - Symptômes de la cholangite chez le chat

Causes de la cholangite chez le chat

Les causes de la cholangite dépendent du type spécifique de cholangite que notre chat développe :

  • dans la cholangite neutrophile: également appelée cholangite suppurée, il s’agit d’une remontée de bactéries de l’intestin et c’est généralement celle qui est la plus associée aux maladies inflammatoires de l’intestin et/ou à la pancréatite. C’est la principale cause d’angiocholite chez le chat, atteignant entre 56 et 90% des cas diagnostiqués chez l’espèce féline.
  • dans la cholangite lymphocytaire: il s’agit d’un processus chronique qui se produit en raison d’un problème à médiation immunitaire et certains chercheurs pensent que le déclencheur peut être un infection bactérienne transitoire, le foie répondant par une inflammation progressive et une réponse immunitaire exagérée. Elle est plus fréquente chez les jeunes chats et la race persane semble plus prédisposée.
  • Cholangite associée aux douves du foie: il peut se produire dans les zones endémiques, c’est-à-dire en Amérique, en Europe, en Sibérie et en Asie, étant Opisthorchis felineus le parasite présent dans toute l’Europe et Métorchis albidus au nord dudit continent. La contagion se produit à partir de l’ingestion de poissons, de lézards ou de vers qui contiennent le parasite. N’hésitez pas à consulter l’article suivant de Conseil-Pour-Chat.fr sur les parasites internes chez le chat : symptômes et traitement.

Nous ne le voyons généralement pas au Royaume-Uni, bien que chez un chat qui a voyagé à l’étranger dans une zone endémique, une cholangite chronique associée à des douves du foie doit être incluse dans le diagnostic différentiel. La maladie est acquise par ingestion de vers, de lézards ou de poisson cru (hôtes intermédiaires).

Cholangite chez le chat : symptômes et traitement - Causes de la cholangite chez le chat

Diagnostic de la cholangite féline

En présence d’un chat présentant les symptômes mentionnés précédemment, une maladie du foie serait suspectée, ce qui pour son diagnostic correct nécessite, en plus d’une bonne anamnèse et d’un examen de l’animal, des tests sanguins, des cultures et des techniques d’imagerie diagnostique pour pouvoir établir le diagnostic de la maladie. publier.

  • En cas de cholangite neutrophile: la formule sanguine peut montrer une augmentation des neutrophiles et la chimie du sang peut montrer des augmentations de la phosphatase alcaline, de l’alanine aminotransférase (ALT), de la gamma-glutamyl transférase (GGT), de la bilirubine totale et des acides biliaires. En ce qui concerne les techniques d’imagerie diagnostique, ultrason peut montrer une hypertrophie de la vésicule biliaire et un épaississement de la bile, et parfois le foie peut être hyperéchogène. En cas de stase biliaire, le canal cholédoque peut être proéminent ou distendu. Vous devez prendre un échantillon de bile par aspiration guidée par ultrasons et procéder à sa culture, qui est généralement positive pour E. coli ou des espèces de pseudomonas ou d’entérocoques.
  • Concernant la cholangite lymphocytaire: la formule sanguine n’est généralement pas altérée mais une hypergammaglobulinémie peut être observée au niveau biochimique, ce qui entraîne une augmentation des globulines totales, une augmentation des acides biliaires, une augmentation des enzymes hépatiques et de la bilirubine. L’échographie montre une augmentation de la densité du foie ainsi que de sa taille et la distension des voies biliaires extra et intrahépatiques. La la biopsie du foie est la clé dans le diagnostic de ce type d’angiocholite.

Chez les chats atteints de cholangite, les symptômes de déshydratation tels que les vomissements et la diarrhée peuvent entraîner une azotémie (augmentation de la créatinine et de l’urée), une diminution du potassium, du sodium et du chlorure.

Temps de coagulation prolongés, hyperammoniémie et faible teneur en vitamine B12 dans les cas où il est associé à une pancréatite ou à une maladie intestinale inflammatoire. N’hésitez pas à consulter ce post sur la Vitamine B pour chat : dosage et bienfaits dans ce post.

cholangite associée au parasite diagnostiqué en observant des œufs dans les selles et l’analyse histologique de l’échantillon de biopsie hépatique dans laquelle on peut voir comment les voies biliaires sont dilatées avec une fibrose portale et périconductrice ainsi que des projections papillaires.

Cholangite chez le chat : symptômes et traitement - Diagnostic de la cholangite féline

traitement de la cholangite féline

Pour traiter la cholangite neutrophile des antibiotiques sont nécessairesétant le plus optimal un bon antibiotique à large spectre efficace contre les micro-organismes anaérobies et qui est excrété dans la bile avec un métabolisme hépatique minimal, étant initialement la combinaison d’amoxicilline-clavulanate une option appropriée avant de connaître le traitement spécifique que la culture donnera et l’antibiogramme .

Le traitement antibiotique doit être un minimum de 4 ou 6 semaines et répéter la culture après ce délai pour vérifier le succès du traitement, bien qu’il ne soit généralement pas effectué en routine en raison de la nécessité d’une sédation et du risque de filtration biliaire comme risque d’aspiration, sauf si une résistance au traitement est suspectée.

En cas de stase biliaire malgré un traitement antibiotique, la prednisolone peut être utilisée à la dose de 1 mg/kg toutes les 24 heures et si le traitement médical ne résout pas l’obstruction biliaire, une cholécystoduodénostomie peut être indiquée.

Dans la cholangite lymphocytaire, utiliser des corticostéroïdes pour réduire l’inflammation et les dommages à médiation immunitaire ainsi que pour prévenir la formation de fibrose. Le médicament utilisé est généralement la prednisolone à la dose de 1 à 2 mg/kg toutes les 12 heures et à réduire progressivement sur une période de 6 à 12 semaines, et si la réponse à la prednisolone n’est pas adéquate, des immunosuppresseurs comme le chlorambucil.

Pour le soutien du foie et de la vésicule biliaire, l’acide ursodésoxycholique à des doses de 10-15 mg/kg par voie orale toutes les 24 heures ou en deux prises quotidiennes pour ses actions anti-inflammatoires, antifibrotiques et immunomodulatrices réduit la réponse inflammatoire et stimule la sécrétion. biliaire, étant utilisé tant qu’il n’y a pas d’obstruction.

Aussi les antioxydants peuvent être utilisés comme la vitamine E et la S-adénosyl méthionine (SAMe) pour réduire le stress oxydatif, les suppléments nutritionnels et les vitamines, ainsi que la fluidothérapie, les antiémétiques et la nutrition entérale si nécessaire.

La cholangite associée à la douve est traitée avec un antiparasitaire appelé praziquantel à une dose de 20 mg/kg par voie orale ou sous-cutanée toutes les 24 heures pendant trois jours.

Cet article est simplement informatif, chez Conseil-Pour-Chat.fr.com nous n’avons pas le pouvoir de prescrire des traitements vétérinaires ou de faire tout type de diagnostic. Nous vous invitons à emmener votre chat dans un centre vétérinaire dans le cas où il présenterait tout type de condition ou d’inconfort.

Si vous voulez lire plus d’articles similaires à Cholangite chez le chat : symptômes et traitementnous vous recommandons d’entrer dans notre section Maladies.

Références
  1. Tableau, je. cholangite féline. Disponible sur : https://hvvalenciasur.com/pdf/proc/cholangitis-felina.pdf
  2. En ligneAllemand, A. (2009). cholangite féline. Disponible sur : https://www.vetcomunicaciones.com.ar/uploadsarchivos/cholangitis.pdf
Bibliographie
  • Aybar, V., Casamián, D., Cerón, JJ, Clemente, F., Fatjó, J., Lloret, A., Luján, A., Novellas, R., Pérez, D., Silva, S., Smith , K., F. Tegles, J. Vega, G. Zanna (2018). Manuel Clinique de Médecine Féline. Ed.SM Publishing LTD. Sheffield, Royaume-Uni.

Laisser un commentaire