Chats vieillissants : changements de comportement, problèmes et traitements

Article mis à jour le : 9 août 2022 Les chats vieillissants connaissent parfois des changements de comportement, comme oublier où vous avez mis leur bac à litière, devenir moins actifs et devenir plus agressifs. …

Article mis à jour le : 9 août 2022


Les chats vieillissants connaissent parfois des changements de comportement, comme oublier où vous avez mis leur bac à litière, devenir moins actifs et devenir plus agressifs. Si votre chat plus âgé commence à agir différemment, cela pourrait être un signe de problèmes de vieillissement comme la déficience cognitive féline (FCD).

Les troubles cognitifs félins affectent plus de la moitié des chats âgés de 11 à 15 ans et jusqu’à 85 % des chats de plus de 16 ans. Le CDF peut causer des problèmes avec la mémoire, la conscience et la capacité de votre chat à apprendre de nouvelles choses. Cela peut également affecter l’ouïe et la vision de votre chat. Cela peut entraîner chez votre chat des troubles du sommeil, de l’anxiété et de la dépression. La relation de votre chat senior avec vous et les autres animaux de votre maison peut changer.

Vous devriez parler à votre vétérinaire si vous pensez que votre chat a le FCD. Bien que vous ne puissiez pas empêcher votre chat de vieillir, vous pouvez le guider vers des traitements et des thérapies pour qu’il se sente mieux à mesure qu’il vieillit.

Symptômes de dysfonctionnement cognitif chez les chats

Les symptômes de dysfonctionnement cognitif peuvent survenir dans plusieurs domaines différents du comportement de votre chat, notamment :

Confusion spatiale ou désorientation

  • Impossible de contourner les obstacles.
  • Errant sans but
  • Il se perd facilement, même à la maison.
  • En regardant
  • Vous pouvez vous éloigner de chez vous

Mémoire et apprentissage

  • Ne reconnaît pas les personnes ou les animaux qu’il connaissait
  • Arrêtez d’utiliser le bac à litière pour enlever les déchets
  • Commencez à utiliser la salle de bain près de l’endroit où vous dormez ou mangez

anxiété globale

  • Agit de façon agitée ou contrariée
  • Semble généralement plus irritable
  • Les vocalisations sonnent différemment ou semblent plus urgentes

Exercer

Rapports

sommeil et routines

  • plus vocal la nuit
  • se réveille pendant la nuit
  • Dormez plus pendant la journée.

Autres causes de changements de comportement chez les chats

Votre chat peut présenter certains de ces symptômes mais ne pas avoir de dysfonctionnement cognitif félin. Il est important d’exclure d’autres causes de changements de comportement chez votre chat âgé. Chez les chats plus âgés, toute condition qui cause de la douleur peut également provoquer ces symptômes. L’arthrite peut rendre votre animal moins actif. Cela peut également entraîner des difficultés à entrer et à sortir du bac à litière. Les chats souffrant d’arthrite peuvent uriner et déféquer dans des endroits inappropriés. Cela peut également se produire avec une maladie rénale, une hyperthyroïdie et d’autres conditions. Les vocalisations nocturnes peuvent être causées par une hyperthyroïdie ou une hypertension (pression artérielle élevée). Si votre chat mange moins, il peut avoir une maladie des gencives.

Si votre chat âgé se contracte les yeux grands ouverts et commence soudainement à se gratter à plusieurs reprises, cela peut indiquer une affection appelée syndrome d’hyperesthésie. Les symptômes, qui comprennent également une miction incontrôlée et des vocalisations fréquentes, sont les mêmes que certains symptômes de la FCD. Certaines maladies oculaires (yeux), en particulier celles qui provoquent une cécité aiguë, peuvent également provoquer des symptômes similaires à ceux de la CDF. Parlez à votre vétérinaire si vous pensez que votre chat pourrait avoir l’une de ces conditions.

Comment traiter le dysfonctionnement cognitif

Bien qu’il n’y ait pas de remède contre le FCD, vous pouvez prendre des mesures pour soulager les symptômes et aider votre chat à se sentir mieux. Certains médicaments aident à lutter contre l’anxiété et la dépression. Vous pouvez également apporter des modifications à l’environnement de votre chat pour faciliter la gestion des symptômes. Les chats atteints de FCD ont besoin d’une routine quotidienne cohérente avec peu de changements.

Voici quelques façons de traiter le dysfonctionnement cognitif chez votre chat :

Problèmes de mobilité. Fournissez à votre chat plusieurs bacs à litière. Les bacs à litière doivent avoir des côtés bas pour permettre à votre chat d’y entrer et d’en sortir plus facilement. Étant donné que votre chat peut avoir du mal à se déplacer, assurez-vous de mettre des bacs à litière à chaque étage de votre maison. Il peut également être utile d’utiliser de la litière pour chat, qui est plus douce pour les pattes de votre chat. Fournissez à votre chat des rampes et d’autres aides à la mobilité au besoin.

Confusion et désorientation. Votre chat bénéficiera d’une routine et d’un environnement prévisibles s’il est confus. Assurez-vous de garder les bols de nourriture et d’eau et les bacs à litière dans un endroit constant. Gardez votre routine, y compris les heures d’alimentation, la même chaque jour. Vous devrez peut-être garder votre chat dans un espace plus petit pour lui permettre de trouver plus facilement ce dont il a besoin.

Horaire de sommeil/éveil perturbé. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles le CDF peut perturber le sommeil de votre chat. Ils peuvent souffrir d’un autre problème, ou l’anxiété peut rendre le sommeil difficile. Pendant que vous travaillez avec votre vétérinaire pour traiter les problèmes sous-jacents, essayez d’établir des routines qui encouragent le jeu pendant la journée et le sommeil la nuit.

Augmentation de la vocalisation. Aider votre chat à dormir la nuit diminuera ses vocalisations nocturnes. Essayez de bloquer les bruits qui pourraient réveiller votre chat. Un lit chaud peut aider. Vous pouvez également essayer la musique, les enveloppements corporels et l’aromathérapie. Donnez à votre chat plus d’amour et d’attention pour l’aider à se calmer. Si l’anxiété ou la dépression semblent être à l’origine des vocalisations de votre chat, votre vétérinaire peut décider de prescrire des médicaments pour vous aider.

Changements alimentaires. Assurez-vous de donner à votre chat une alimentation riche en vitamine E et en antioxydants. Ceux-ci sont censés ralentir les effets du vieillissement chez les chats.

Changements de style de vie. Réduire les facteurs de stress dans la maison. N’amenez pas de nouveaux animaux de compagnie dans la maison ou n’apportez pas d’autres changements qui pourraient stresser votre chat.

Comment aider votre chat âgé à rester en bonne santé

Plusieurs facteurs font que les chats vivent plus longtemps, notamment les progrès de la médecine vétérinaire, de meilleurs choix alimentaires et la vie à l’intérieur. Bien que ce soit une bonne nouvelle pour les amoureux des chats, les chats âgés peuvent avoir des besoins particuliers. Vous pouvez prendre de nombreuses mesures pour vous assurer que votre chat âgé reste en bonne santé le plus longtemps possible.

Tous les chats n’auront pas de problèmes liés à l’âge, mais la plupart auront besoin d’ajustements de style de vie pour les garder à l’aise à mesure qu’ils vieillissent. Voici quelques suggestions pratiques pour assurer la santé et le confort de votre chat âgé :

  • Emmenez votre chat chez le vétérinaire deux fois par an pour assurer son bien-être ou aussi souvent que nécessaire pour traiter toute affection sous-jacente.
  • Bloque les brouillons. Les chats aiment être au chaud, alors placez leur lit à l’abri de l’air froid.
  • Assurez-vous qu’ils peuvent facilement atteindre leur nourriture, leur eau et leur bac à litière. Un bac à litière avec des côtés bas est plus facile à utiliser.
  • Fournissez des rampes et des marches pour les aider à se rendre à leurs endroits préférés.
  • Brossez votre chat s’il a du mal à faire sa toilette.
  • Branchez une veilleuse si votre chat a du mal à voir la nuit.
  • Donnez à votre chat le soutien émotionnel dont il a besoin. Si votre chat veut qu’on le laisse seul, respectez-le.
  • Réduisez le stress et les facteurs de stress potentiels dans votre maison.
  • Assurez-vous que votre chat reçoit une alimentation appropriée.

Laisser un commentaire